La culture du vin est assez récente en Chine. Le pays n’a effectivement découvert l’exploitation de la vigne et de son produit que depuis peu. Pourtant, le tourisme œnologique est bien parti pour se développer à une vitesse fulgurante sur le territoire chinois. Durant les prochaines vacances, il serait intéressant de partir sur place et d’en savoir un peu plus sur l’œnologie en Chine. Mais alors, quelle direction prendre ? Quelles sont les régions ou villes à visiter ?

Ningxia Hui

Considérée comme étant la plus petite des régions autonomes chinoises, Ningxia Hui occupe également la seconde place en ce qui concerne la région la moins peuplée du pays. Ningxia Hui est notamment située dans le centre-Nord du territoire chinois, à proximité du désert de Gobi. Cette localisation lui fait profiter de belles journées ensoleillées, ainsi que de charmantes nuits fraîches. Le taux de pluviométrie sur place est assez faible.

Dans le meme genre : Voyage à Marrakech en amoureux

Toutes ces caractéristiques du climat sur place profitent à la maturation du raisin. C’est par conséquent une des régions où se rendre pour un séjour œnologique en Chine. Pour profiter pleinement de ce séjour, il est essentiel de bien l’organiser. Il est tout indiquer de bien préparer votre séjour oenotouristique avec Marco Vasco Chine. Confier la mission à un professionnel du voyage au pays de l’Empire du Milieu est une initiative à ne pas hésiter à prendre.

Huailai en Chine

Localisé dans la province chinoise du Hebei, Xian Huailai est en fait un district administratif chinois. Il se trouve plus précisément tout près de la ville de Beijing. Sur place, les passionnés de vin pourront trouver un centre expérimental viti-vinicole franco-chinois. Ce centre est un projet qui a été initié par la coopération agricole franco-chinoise menée par les ministères de l’Agriculture des deux pays.

A voir aussi : Vacances d’été : où voyager en France ?

Il a notamment été indiqué par les responsables du site que ce dernier a été sélectionné en raison de ses nombreuses similitudes avec la région française de Bourgogne en termes de conditions géographiques et du climat. Par ailleurs, on y cultive du raisin de cuve, mais aussi de multiples cépages. Selon les informations fournies par le centre, leur production de vin s’élève à environ 50 000 tonnes dans l’année. Huailai se présente enfin comme étant l’une des étapes les plus à privilégier pour un tourisme œnologique réussi sur le sol chinois.

Yantai

La ville de Yantai, de la province chinoise du Shandong, a été le lieu où l’aventure de la viticulture chinoise moderne a commencé. C’est en 1892 que fut créée la première entreprise viticole dans la municipalité de Yantai. Le projet a été mené par un chinois de Malaisie du nom de Chang Bishi, qui sera aidé par le consul de France en Indonésie, Gustave Chocquin de Sarzec. À cette époque, pas moins de 150 cépages européens ont été cultivés au sein de cette entreprise. Ce qui a fait la particularité des vins produits dans cette entreprise c’est qu’ils étaient aromatisés à la cannelle, à la cardamome ou encore au safran.

Aujourd’hui, le vignoble de Yantai occupe environ 20 000 hectares de vignes et 200 domaines viticoles. Il est considéré comme le vignoble qui assure 40 % de la production chinoise de vin. C’est une étape incontournable lors d’une escapade œnologique dans l’Empire du Milieu. Les visiteurs seront ravis de pouvoir admirer le charmant cadre côtier dans lequel se trouve le vignoble. D’autre part, d’impressionnantes infrastructures œnotouristiques dernier cri ont été mises en place grâce à des investissements énormes. Ce n’est pas étonnant que la ville ait été sacrée « ville du vin » en Chine. Les vacanciers de passage dans la municipalité de Yantai pourront explorer le centre de recherche et de développement viticole ainsi que le musée du vin et la grande cave de Changyu.

Source image : https://commons.wikimedia.org